https://www.flaticon.com/authors/mavadee
https://www.flaticon.com/authors/mavadee

Sous couvert de « simplifier » certaines procédures régies par le code de l’environnement jugées trop longues et complexes par les entreprises, la loi d’Accélération et Simplification de l’Action Publique et son décret entré en vigueur le 1er août, entérine une régression sans précédent de la participation du public et un appauvrissement de la démocratie environnementale.

Après trois ans de procédure, la justice a pour la seconde fois donné raison à l’Affaire du Siècle. Déjà reconnu coupable d’inaction climatique en janvier dernier, l’État est désormais obligé de respecter tous les engagements pris, et jusqu’alors ignorés, sous peine d’être déclaré hors la loi ! Il va devoir rattraper en 14 mois le retard climatique pris ces 3 dernières années. Et toute sortie de route de la trajectoire climatique de la France sera à l’avenir sanctionnée et devra être réparée.

Le syndicat de la montagne limousine organise une marche pour des forêts vivantes de Meymac à Millevaches samedi 16 octobre 2021.

Pour le partage d’une culture forestière sur la montagne limousine
Rendez-vous devant le lycée forestier de Meymac à 9h30, départ à 10h précises. Arrivée à Millevaches prévue vers 18h. Apportez de quoi vous restaurer ! Une navette à Millevaches sera là pour vous raccompagner à Meymac si nécessaire.

Assemblée générale de BARRAGE NATURE ENVIRONNEMENT

Le jeudi 16 septembre 2021, l’association BARRAGE NATURE ENVIRONNEMENT tiendra son assemblée générale ouverte à tous.

Condamnation du Gouvernement par le Conseil d’État pour manque d’action et de résultats sur la pollution de l’air ou ordre de compléter la réglementation d’épandage de pesticides suite à la saisie par des associations agrées pour la protection de l’environnement, l’actualité démontre l’importance du rôle tenu par ces dernières. Détenant cet agrément au niveau départemental depuis 2008, BNE contribue et obtient des avancées sur de nombreux dossiers grâce au dynamisme et l’engagement des bénévoles, notamment dans les commissions de suivi de site (CSS) obligatoires pour certaines installations classées pour la protection de l’environnement...

 Photo de Chris LeBoutillier provenant de PexelsSuite à un recours des Amis de la Terre en 2017 , le Conseil d'État avait ordonné au Gouvernement d'agir pour la qualité de l'air dans plusieurs zones en France, sous peine d'astreinte de 10 millions d'euros par semestre de retard.

48 000 à 100 000 décès prématurés sont directement imputables à la pollution de l'air en France provoquée principalement par la combustion des énergies fossiles1.

Le 04 août 2021, constatant le manque d'actions engagées par le Gouvernement et le manque de résultats obtenus, le Conseil d'État a condamné l'État à payer l'astreinte de 10 millions d'euros pour le premier semestre 2021 à l'association des Amis de la Terre ainsi qu'à plusieurs organismes et associations engagés dans la lutte contre la pollution de l'air.

Se tenir informé

Pour être tenu au courant de nos événements et actualités.