Comme nous l'avions décidé à notre Assemblée Générale de décembre, nous avons proposé sur l'Agglomération de Limoges et au-delà sur le département, à chaque responsable de liste connu pour les élections municipales une série de questions qui nous semblent majeures pour les années à venir.

Face au dérèglement climatique causé par les activités humaines, aux inégalités grandissantes, à l’augmentation des mobilités subies pour le trajet domicile/travail, nous ne pouvons plus perpétuer notre modèle de vie en l’état. Nous devons changer de modèle. Cela ne se fera pas sans la participation concrète de nos concitoyens pour créer ce nouveau modèle et participer équitablement à ''la transition écologique'' pour pouvoir profiter de ses bénéfices possibles (santé, emploi, économie, etc.).

Nous avons proposé aux listes de s'engager en répondant à 28 questions (consultables ici) sur deux principes :

             - Principe A : Co-construction des politiques locales

             - Principe B : Intégration des impacts de l’urgence climatique et sociale

Pour compléter notre information et pouvoir donner un avis, nous avons rencontré plusieurs responsables de liste, notamment lors de la réunion publique ouverte à tous que nous avons organisée le 19 février 2020.

Forts des éléments collectés, nous vous proposons une analyse sur Le Palais-sur-Vienne et Limoges, volontairement limités à la co-construction des politiques locales et l’intégration des impacts de l’urgence climatique et sociale.

 

I) Le Palais sur Vienne : trois listes sont en présence (propositions consultables ici)

 

1) Liste Engagés pour le Palais, tête de liste M. Géraudie : Une liste issue de la majorité municipale sortante dirigée par le 1er adjoint . Ils ont refusé toute rencontre avec BARRAGE NATURE ENVIRONNEMENT et ont refusé de répondre aux propositions.

Force est de constater que le droit d’interpellation n’est pas prévu au programme de la liste Engagés pour le Palais.        

 

2) Liste Ensemble pour le Palais, tête de liste M. Limousin : composée de 9 conseillers sortants, de responsables d'associations. Nous avons débattu avec les responsables de la liste qui répondent positivement à la quasi-totalité de nos questions.

-  sur la co-construction de politiques locales : ils tirent les leçons de leur participation à la majorité sortante en proposant une nouvelle gouvernance axée sur la démocratie participative. Commissions municipales ouvertes aux citoyens et associations, jurys citoyens pour l’évaluation des projets, droits d'interpellation du conseil municipal...

- sur l'intégration des impacts de l'urgence climatique : Accord sur les économies d'énergie possibles, isolation de bâtiments municipaux, panneaux solaires, réduction de l'éclairage la nuit...

- sur les objectifs de réductions de déchets, accord sur la mise en place de la tarification incitative, accord sur la reconnaissance que l'incinération ne garantit pas la santé des riverains (si nouvel incinérateur, le plus petit possible et hors de zones d'habitation).

- contre les différents projets inutiles annoncés : contre l'A147, mais pour l'aménagement de RN147 avec la suppression de zones accidentogènes, contre la déviation de Panazol, le contournement Sud-Ouest de Limoges. Consacrer les moyens pour un réseau de transport en commun performant et gratuit.

Pour les aspects plus locaux, voir les propositions de la liste.

 

3) Liste Le Palais 2020, tous unis, tête de liste M. Courtiaud : c'est une liste nouvelle en politique. Nous avons été reçus par les colistiers qui expriment à l'image des gilets jaunes une vraie colère sur la pratique municipale représentative où l'on élit des personnes pour 6 ans et ensuite les citoyens ne sont plus écoutés. Leurs objectifs :

-  sur la co-construction de politiques locales : ils se proposent de rétablir la démocratie dans la vie locale.  Commissions municipales ouvertes aux citoyens et associations, jurys citoyens pour l’évaluation des projets, droits d'interpellation du conseil municipal, bureau municipal ouvert à la minorité, utiliser tous les recours possibles pour établir une vraie démocratie participative avec les associations et dans les quartiers.

- sur l'intégration des impacts de l'urgence climatique : il y a l'accord avec toutes nos propositions, on retrouve beaucoup de points communs avec la liste Ensemble pour le Palais : Sur les économies d'énergie possibles, la réduction de l'éclairage la nuit, l'isolation et la mise en place de panneaux solaires sur les bâtiments municipaux, ...

- sur les objectifs de réductions de déchets, accord sur la mise en place de la tarification incitative, accord sur la reconnaissance que l'incinération ne garantit pas la santé de riverains (si nouvel incinérateur le plus petit possible hors de zones d'habitation).

Ils se sont prononcés contre les différents projets inutiles annoncés : contre l'A147, mais pour l'aménagement de RN147 avec la suppression de zones accidentogènes, contre la déviation de Panazol, contre le contournement Sud-Ouest de Limoges. Consacrer les moyens pour un réseau de transport en commun performant.

- la liste se prononce pour la suppression des plastiques à la cantine, pour un passage progressif au bio avec un retour à la liaison chaude

Pour les aspects plus locaux, voir les propositions de la liste. Refusant de faire des promesses qu'ils ne pourraient tenir, ils se proposent de réaliser un audit sur les finances locales avant d’avancer diverses propositions à soumettre aux Palaisiens.

 

II) Limoges : huit listes sont en présence

Au centre et à droite

1) Limoges au Cœur, (LR-UDI-Modem-Cap21) conduite par Émile-Roger Lombertie

2) Liste Limoges, Métropole d'Avenir, (LREM-Mouvement radical) conduite par Monique Boulestin

Extrême droite

3) Alliance pour Limoges, (extrême droite) conduite par Vincent Gérard

À gauche

4) Vivons Limoges, (LFI-Ensemble-PG-Collectif citoyens) conduite par Danielle Soury

5) L'Écologie en commun, (EELV-G.s) conduite par Bernard Drobenko

6) Gauche Citoyenne Sociale Écologiste, (PS-PRG-PC-Collectif citoyens) conduite par Thierry Miguel

7) Faire entendre le camp des travailleurs, (LO) conduite par Élisabeth Faucon

8) Nouveau Printemps pour Limoges, (SE -MEI) conduite par Marie De Ferluc

 

1) Les listes au centre, à droite et extrême droite n'ont pas répondu aux sollicitations de BARRAGE NATURE ENVIRONNEMENT.

Force est de constater que le droit d’interpellation n’est pas prévu au programme de ces listes.

 

 2) Les listes à gauche : Trois listes ont répondu à nos sollicitations 

1) Liste Gauche Citoyenne Sociale Écologiste, tête de liste Thierry Miguel


Aucun parti ne se trouve en position hégémonique, certains étaient présents dans la gestion municipale avant 2014, 50% de la liste sont issus de la société civile.

-  sur la co-construction de politiques locales : ils tirent un certain nombre de leçons de la gestion socialiste de la ville de Limoges pendant des décennies et proposent une gestion plus ouverte dans l'écoute des citoyens, sur la vie des comités de quartiers avec mise à disposition de budget participatif. Proposition de mise en place d’un conseil citoyen pour l’intercommunalité. Droit d’interpellation à partir de 2500 habitants.

- sur l'intégration des impacts de l'urgence climatique : Accord sur les économies d'énergie possibles, isolation de bâtiments municipaux, panneaux solaires, périodes de gratuité des transports en commun pour tendre à sa généralisation en fin de mandat.

- sur les objectifs de réductions de déchets : plan zéro plastique dont on ne connait pas la teneur et diminution de 30% des déchets non recyclables en 6ans, mais rien sur la tarification incitative ou sur la problématique de l’incinérateur. Le plan zéro déchets n’est que la continuation de ce que fait déjà l’agglomération.

- sur les différents projets très prolifiques en CO2 et contraires à l'urgence climatique : (l'autoroute privée A147, déviation, contournement, aéroport...), cette liste se trouve confrontée aux déclarations de ses soutiens, dirigeants le Conseil départemental et l'Agglomération de Limoges. Soutien tout de même de la ligne POLT.

- organisation d’une ceinture agricole et maraîchère et création en régie municipale d’une légumerie

Pour les aspects plus locaux, voir les propositions de la liste.

 

2) Liste L'Écologie en commun, tête de liste  Bernard Drobenko


Forts du résultat national réalisé par le parti EELV aux élections européennes du mois de mai 2019, les responsables locaux des Verts ont eu une exigence unique, incontournable et non négociable : l’urgence écologique. Cette exigence soutenue par Génération.s leur a fait faire le choix de présenter leur propre liste au 1er tour. 

-  sur la co-construction de politiques locales : partisans de la démocratie participative, ils se prononcent pour la mise en place de budgets alloués (5% budget) aux comités de quartiers, sont pour les commissions municipales ouvertes aux citoyens et associations, débat citoyen d’orientation générale, un adjoint dédié au développement de la participation/délibération, référendum d’initiative locale, création comité d’usage (école, sport...) et création maisons de quartier.

- sur l'intégration des impacts de l'urgence climatique : Accord sur les économies d'énergie possibles, isolation de bâtiments municipaux, panneaux solaires, extinction de l'éclairage dans certains secteurs à une certaine heure de la nuit, gestion de l’eau répondant à l’enjeu du réchauffement climatique, gratuité des transports en commun en 4 ans, le plus rapidement possible pour les week-ends et dès 2020 pour les moins de 26 ans et pour les personnes non imposables...

- sur les objectifs de réductions de déchets, accord sur la mise en place de la tarification incitative, accord sur la reconnaissance que l'incinération ne garantit pas la santé de riverains (si nouvel incinérateur le plus petit possible hors de zones d'habitation).

-  sur les différents projets très prolifiques en CO2 et contraires à l'urgence climatique : (l'autoroute privée A147, déviation, contournement, aéroport...), La liste est claire, tout doit être renégocié en fonction des objectifs de réductions des émissions de CO2. Pour l'A147, c'est ''NON'' mais pour l'aménagement de RN147 avec la suppression de zones accidentogènes. Soutien de la ligne POLT et développement des lignes Limoges-Saint-Junien et Saint Yrieix.

- la liste se prononce pour un passage progressif au bio et un approvisionnement plus local avec la réalisation d'une ceinture maraîchère autour de Limoges.

Pour les aspects plus locaux, voir les propositions de la liste.

 

3) Liste Vivons Limoges, tête de liste Danielle Soury


Cette liste composée de citoyens issus de tous les quartiers de Limoges, notamment des quartiers dit sensibles a fait l'effort de répondre à tout notre questionnaire se prononçant positivement à toutes les questions, sauf une '' l'ouverture du Bureau Municipal à l'opposition''.

-  sur la co-construction de politiques locales : partisans de la démocratie participative, ils se prononcent pour la mise en place de budget alloué aux comités de quartier, représentatifs des associations, et dont la moitié des membres seraient tirés au sort parmi les habitants, ils sont pour les commissions municipales ouvertes aux citoyens et associations, pour la mise en place de jurys citoyens pour l’évaluation des projets, conseil de vigilance sur l’action des élu.es, Conseil municipal des Jeunes et conseil municipal des Aînés, un adjoint consacré à la démocratie locale, débat annuel citoyen d’orientation écologique, droit d'interpellation du conseil municipal, le Référendum d'initiative citoyenne...

- sur l'intégration des impacts de l'urgence climatique, de grandes similitudes avec la liste d'EELV: Accord sur les économies d'énergie possibles, isolation de bâtiments municipaux, panneaux solaires sur les bâtiments, extinction de l'éclairage dans certains secteurs à certaines heures de la nuit....

- sur les objectifs de réductions de déchets, accord sur la mise en place de la tarification incitative, accord sur la reconnaissance que l'incinération ne garantit pas la santé de riverains (si nouvel incinérateur le plus petit possible hors de zones d'habitation), tout faire pour diminuer les déchets à la source et sortir les biodéchets des OMR.

-  Sur les différents projets très prolifiques en CO2 et contraires à l'urgence climatique :  ( l'autoroute privée A147, déviation, contournement, aéroport...), La liste est claire tout doit être renégocié en fonction des objectifs de réductions des émissions de CO2. Pour l'A147, c'est ''NON'' mais pour l'aménagement de RN147 avec la suppression de zones accidentogènes. Transport : pour une gratuité des transports en cours du mandat avec immédiatement la gratuité pour les gens ayant un handicap et les moins de 25 ans.

- le BIO : la liste se prononce pour un passage progressif au bio et un approvisionnement local, via une régie maraîchère municipale.

- l'eau : la liste se prononce pour une régie municipale de l'eau étendue à toute l'agglomération de Limoges garantissant l'accès de l'eau à tous comme bien commun.

Pour les aspects plus locaux, voir les propositions de la liste.

 

III) Condat-sur-Vienne

Une réponse de la liste Condat, le temps du lien menée par Émilie Rabeteau qui se prononce en accord avec tous les propositions soumises aussi bien sur la co-construction de politiques locales que sur l’intégration des impacts de l’urgence climatique.

Se tenir informé

Pour être tenu au courant de nos événements et actualités.